A la lueur des bougies

07:33


Mardi 28 août 2012.
Aujourd'hui, tu as 100 ans.

Quelle étrange pensée...

Tu es née alors que le 20ème siècle tenait à peine sur ses jambes. Avant que la folie guerrière ne joue son premier acte.
Bon an, mal an, tu as traversé le siècle et même connu le si attendu et espéré 21ème.
Il n'est pas exagéré de dire que tu as constamment et considérablement travaillé. Fort heureusement, tu as toujours su garder l'esprit léger et enfantin.
Preuve qu'il n'est jamais trop tard pour réorienter sa carrière, tu es devenue une grande voyageuse et une mélomane accomplie à l'âge où il est prétendument de bon ton d'éteindre ses rêves.

En pensant à toi, une qualité s'impose immédiatement : la gourmandise. Oui, c'est une qualité ! Car c'est grâce à elle que tu as gardé l'oeil rieur et su réjouir les autres. Sans étoile, ni macaron, ni réseau blogl'esque, tu as nourri, réchauffé et rassasié des centaines de personnes. Ta famille n'est jamais restée sur le côté et de nombreuses tablées se sont régalées de tes succulents plats. Même si - bandes d'ingrats - les compliments n'ont pas toujours été à la hauteur.

Arrivée à ce stade de mon éloge, je t'entends t'énerver derrière moi : "mais ma puce, qu'est-ce que tu es en train de faire là ??? Tu sais bien que je ne fêterai pas mon anniversaire."

Tu m'embêtes ! (oui, je reste polie avec ma grand-mère).
J'ai envie de marquer cette date même si je suis obligée de reconnaître que tu as raison. Pas d'anniversaire pour les morts.
Vois-tu, même si tu ne vies pas cet événement dans ta chair, ce siècle-là est important pour moi. Il me donne de la perspective et me permet de parler de toi.
Alors tais-toi !
Laisse-moi faire comme si.
Après tout, nous faisions souvent ça quand j'étais petite : "allez mamée, on fait comme si j'étais un cow-boy...!".

En te gratifiant d'un siècle d'existence, j'essaie enfin de faire un ultime pied de nez à l'infâme maladie qui t'a effacée. A cause d'elle, seule mon imagination pourra combler mes interrogations face aux photos découvertes bien tard où un jeune homme inconnu te serre de près. A cause d'elle, jamais plus je ne pourrai déguster tes plats élaborés à l'inspiration, sans notes ni cadre.

Pour te célébrer, j'ai décidé de suivre tes pas. La recette du jour est donc entourée de flou. Elle a évolué en "temps réel" au fil de mes élans. 
Caractéristique supplémentaire : elle sort du placard. Car, en plein déménagement, je tente d'acheter le moins de choses possibles et de me contenter des "trésors" déjà stockés (et hop, petit détour par un ancien billet, où il était déjà question de grand-mère et de déménagement !).

En cas de doute, il est toujours possible de se raccrocher à la VO, trouvée chez Absofruitly. :)


Muffins aux lentilles corail et noix de coco



Pour 6 muffins

200 g de lentilles corail
20 cl de lait de coco
30 cl d'eau
100 g de farine T80
80 g de sucre roux
20 g de noix de coco râpée
20 g d'huile neutre
6 g de levure chimique
2 cs de jus de citron
1/2 cc de gingembre
1/2 cc de curcuma

Préchauffer le four à 200-220°C.
Cuire les lentilles dans le lait de coco allongé d'eau sur feu très doux. Ne pas hésiter à remuer fréquemment et à ajouter un peu d'eau en cours de cuisson pour que les lentilles n'accrochent pas.
Quand les lentilles sont cuites, les retirer du feu et mixer. (pour être honnête, j'ai sauté cette étape, mon mixeur étant déjà bien au chaud dans son carton...).

Dans un saladier, mélanger environ 200 g de purée de lentilles avec l'huile, le sucre, le citron, la noix de coco et les épices. Ajouter ensuite la farine et la levure.
Remuer pour que la consistance soit bien homogène. 
Ajouter éventuellement un peu de purée de lentilles si la pâte est trop sèche.

Répartir l'appareil dans des moules à muffin et enfourner pour une vingtaine de minutes.

Grignoter sereinement en rallumant les bougies mouillées. 







You Might Also Like

18 commentaires

  1. OOo bon anniversaire à ta grand-mère ! Grâce à toi, on la fête, elle est quasiment là à travers ton texte. Le talent et la générosité ont l'air de passer de génération en génération... Ton article est vraiment touchant, on sent tellement d'amour, et l'adaptation de ta recette en version placards est très inspirée... Merci d'avoir partagé avec nous et encore bon siècle à ta grand-mère !

    RépondreSupprimer
  2. <3 Miam Ohhhhh <3 Au milieu des cartons, je te trouve bien courageuse de cuisiner vois tu...

    Ton éloge est très belle et si douce... Il y a des personnes qui restent chères à nos coeurs et qui continuent de vivre dans notre souvenir, et c'est ça qui est beau...

    Bon courage à toi Tombouctou

    RépondreSupprimer
  3. Oh très beau moment d'émotion, tout en tendresse et en complicité ! Que tu as eu raison de fêter les 100ans de ta Mamie avec nous, cela m'a permis de penser à la mienne qui est décédée il y a déjà bien longtemps...
    Merci
    BiZ

    RépondreSupprimer
  4. c'est vrai que nos mamies ont été jeunes, je me souvient de mon étonnement en voyant la mienne coiffée à la garçonne dansant le charleston avec une jupe à frange très courte sur une photo jaunie...Saloperie de maladie qui bouffe la cervelle des mamies....

    RépondreSupprimer
  5. Petite pose MMTS pour lire un joli texte et écouter de la bonne musique : what else ?

    RépondreSupprimer
  6. Très émouvant. Elle est partie il y a plus d'un an (mais j'ai l'impression que ça fait 1 mois) et aurait eu 94 ans le 27 août, un jour avant la tienne... Elles sont toujours là en nous, j'ai envie de le croire. L'absence devient-elle facile un jour ? Ça, par contre, j'en doute...

    RépondreSupprimer
  7. Mlle Pigut : j'essaie d'être à la hauteur de l'héritage. Tout en le faisant vivre, évoluer : le plat fétiche de ma grand-mère était les pieds paquets... tu comprendras aisément que je préfère garder surtout l'esprit de sa cuisine, un peu moins ses recettes. ^^

    Noémie : malgré les cartons, il faut bien cuisiner un minimum car je n'aime pas me voir devenir une mangeuse de boîte. :)

    Nathalie : je suis contente de savoir que cela a été aussi pour toi l'occasion de repenser à quelqu'un de cher. :)

    LadyMilonguera : je confirme. En plus, ils ont la bonne idée de permettre de varier les plaisirs autour des lentilles.

    Mamapasta : je suis tout à fait d'accord avec ton qualificatif ! Et j'ajouterais volontiers tout plein de choses bippées.

    Mathilda : très bien dit. ^^

    Sweet Faery : non, l'absence persiste. Mais le vide peut se combler en ne refusant pas de penser aux belles choses que l'on a partagées par exemple.

    RépondreSupprimer
  8. Je suis sûre que de là-haut elle a lu ton billet avec un sourire aux lèvres ... bel hommage ! Merci pour cette recette originale !

    RépondreSupprimer
  9. Jim : ah ben non, faut pas. Comment je fais pour te passer un kleenex à distance moi ???

    Argone : je souhaite que tu aies raison. :)

    RépondreSupprimer
  10. C'est un très bel hommage à ta grand mère que tu nous permet de partager... et j'ai aussi été happée par cette magnifique chanson...
    Pour la recette, je l'essairai peut-être à mon retour de vacances (J-2 !!!) car je suis un peu fachée avec la cuisine en ce moment (si, si, c'est possible !)donc sur pause... je n'aspire qu'à me faire servir dans de bons restaurants aveyronnais, les pieds sous la table ;-)
    Des bises p'tit sushi et beaucoup de courage pour le déménagement !!

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour,

    J’ai vu que vous avez beaucoup de recettes sur votre blog et je voudrais vous présenter Touteslesrecettes.fr, un nouveau site web où les utilisateurs peuvent chercher entre 170 000 recettes des meilleurs sites et blogs en français. Nous avons créé pour nos blogueurs le Top blogs de recettes, où vous pouvez ajouter votre blog gratuitement.

    Touteslesrecettes.fr existe déjà en Espagne, en Suède, au Danemark, en Norvège, et aux États-Unis, entre autres. Voulez-vous faire partie de notre famille ?

    Vous pouvez par ailleurs nous trouver sur Facebook.

    Je vous salue cordialement,
    Renato
    Touteslesrecettes.fr

    RépondreSupprimer
  12. recette très alléchante, mais vous parler de levure, qui n'est pas mentionnée dans les ingrédients... quelle quantité? ou bien ok avec de la farine fermentante?

    RépondreSupprimer
  13. Zazouille : c'est bien normal de lâcher un peu la cuisine par moments. J'ai le même genre d'aspirations que toi. Sans même aller dans un restaurant gastronomique, être servie dans mon salon me conviendrait déjà très bien. ^^

    Renato : merci beaucoup pour cette information, je vais aller faire un tour sur votre site.

    Anonyme : bien vu, il s'agissait effectivement d'un oubli. Merci de me l'avoir signalé.

    RépondreSupprimer
  14. Petite pensée émue à toutes nos mamies qui nous ont marqué par leur douceur et leurs petits plats :) j'adore ces petits muffins super originaux et végétaliens que je ne tarderai pas à tester. Merci pour ce joli billet :)

    RépondreSupprimer
  15. Je les teste demain ! Je suis tombée sur ta recette chez Smootheries ^^ J'etais passée a cote :/
    J'te raconte très vite ce que l'on n'en a pense ... mais a priori, ça devrait plaire ^^
    Des bises !!

    RépondreSupprimer
  16. Laurence : merci de ton petit mot, je croise les doigts pour ça plaise à tout le monde chez toi. :)

    RépondreSupprimer

Subscribe