dimanche 11 décembre 2011

Le coup de la panne


Soirée moyenne, ambiance mollasse, je sens que tu m'échappes. 
Mon ventre se noue peu à peu, pourtant, ma conversation ne s'améliore en rien. L'inspiration s'obstine à me fuir. Alors, ni une ni deux, aux grands maux les grands remèdes. J'invoque ici et maintenant Gérard, le roi des rendez-vous foireux, et je te fais le coup de la panne. 
Un peu honteuse, certes. Je me raccroche à cet ultime espoir d'attirer ton attention.

En pleine panne d'inspiration, je vais en profiter pour partager avec toi 2-3 passages du roman qui m'escorte actuellement dans le métro (d'ailleurs, pour mieux connaître mes nombreux compagnons, un détour sur la page Facebook du p'tit sushi s'impose) : Sexe et dépendances de Stephen McCauley. Objectivement, pas son meilleur roman (L'art de la fugue est un pur délice, je t'en parlerai à l'occasion) mais on y retrouve le ton pince-sans-rire et le regard à la fois acide et bienveillant de McCauley.
Je n'ambitionne pas de te raconter l'histoire par le menu. Sache seulement que nous suivons la vie en apparence bien rangée de Williams, 44 ans, maniaque du ménage. Qui a un mal fou à gérer sa vie sentimentale. Accessoirement, il pratique la profession détestable d'agent immobilier. 
Allez, petit florilège.

"Je trouvais l'âge mur un peu difficile à vivre. La jeunesse optimiste se passe à se convaincre que l'on va incessamment se lancer dans des projets audacieux, courageux et importants, tandis que les années tranquilles de la soixantaine et plus se passent à se persuader que l'on aurait pu se lancer dans des projets audacieux, courageux et importants mais que, pour des raisons audacieuses, courageuses, importantes, mais floues, on y a délibérément renoncé. A mon âge, je dérivais encore dans les eaux froides de la semi-réalité, nageant d'illusion en illusion, croyant à chaque fois toucher la terre ferme."

[lors de la visite d'un appartement avec un couple de clients] 
"Elle fit coulisser la baie vitrée - typique des motels - et s'avança sur l'étroit balcon. Une brise tiède apportant l'odeur saumâtre de la rivière et le bruit de la circulation souleva sa jupe d'été au-dessus de ses genoux.
- Les gens ne se plaignent pas de cette circulation permanente ?
- Curieusement, non, répondis-je. La plupart des gens trouvent ça rassurant, ça les empêche de se dire qu'en définitive on est toujours seul.
- Comme lorsqu'on est marié, fit Samuel avec un sourire radieux, content de lui."

[A sa mère, 80 ans passés, qui vient de rencontrer quelqu'un]
"- C'est sérieux ? demandai-je.
- A notre âge, tout est sérieux. Deux semaines, c'est long pour une relation. C'est quelqu'un de très doux. Il s'intéresse à moi, me pose tout le temps des questions. Franchement, je n'aurais jamais cru trouver ça chez un homme. J'essaie de résister à la tentation de le rencontrer.
Il me fallut quelques secondes pour enregistrer la réflexion. Je demandai des éclaircissements :
- Tu veux dire que vous ne vous êtes pas encore rencontrés ?
- On n'a communiqué que par Internet et au téléphone jusqu'à présent. Je commence à devenir une excellente dactylo.
- Je croyais que tu m'avais dit que vous dîniez ensemble tous les soirs ?
- Chacun prépare son dîner, il m'appelle et on s'assoit avec le téléphone. Manger, bavarder. Il ne paye pas les appels longue distance, et on parle quelquefois pendants des heures. Tu sais, c'est bien moins stressant que de se retrouver face à face en se disant qu'on a de la nourriture coincée entre les dents."

Sur ce, je te laisse avec mes petits muffins banane et cacao. Discussion et recette virtuelle, la garantie totale de conserver sa dignité. :)


Muffins banane et cacao


Pour un cake ou une douzaine de muffins

170 g de farine
120 g de sucre roux
120 g de tofu soyeux (ou deux œufs)
80 ml de lait de soja
2 bananes
60 g de purée de noisettes
30 g de cacao
6 g de levure (environ un demi-sachet)

Pour une version sans œufs :
5 ml de jus de citron
1 g de bicarbonate de soude
(Le mélange des deux va provoquer une réaction qui va aider le gâteau à mieux gonfler.)

Préchauffer le four à 170°C.
Couper une banane en rondelles et la faire comporter au micro-ondes avec 2 cs de sucre pendant 2 minutes 30 à 600W.
Déposer la purée de noisettes et le sucre dans le bol d’un robot mixeur et bien mélanger. Sans arrêter le robot, ajouter le tofu, puis la purée de banane. Laisser tourner le robot jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène et onctueux.
Tamiser la farine, la levure, le cacao et le bicarbonate de soude.
Dans un bol, mélanger le lait et le jus de citron.


Dans un saladier, mélanger l’appareil à la banane avec 1/3 du mélange farine-cacao. Puis la moitié du lait. Mélanger. Ajouter le 2ème 1/3 de la farine. Mélanger. Verser la 2nde moitié du lait. Mélanger. Terminer en ajoutant le 3ème tiers de farine.

La pâte va un peu mousser : c’est une réaction normale, conséquence de la rencontre du jus de citron et du bicarbonate de soude.

Répartir dans un moule à cake ou de petits moules individuels. Couper la 2nde banane en rondelles et les déposer sur le dessus des gâteaux.

Cuire 40 minutes pour le cake, environ 30 minutes pour la version réduite.


14 commentaires:

Noémie a dit…

Tu sais que je dois être trèèèèèès fatigué parce que j'ai mis plus d'une minute à comprendre pourquoi tu mettais "pour une version sans oeufs" alors que je ne voyais pas d'oeufs dans la liste des ingrédients... Et c'est au bout d'une minute que je me suis aperçue que c'était certainement un défaut d'universitaire (l'ancienne que je fus) car je ne lis pas les parenthèses, à part quand je ne comprends pas... Lol ;) Mis à part cela, tu ne crois pas que le tofu soyeux et la banane ne suffisaient pas à lever? Je dis ça en même temps je suis la fortiche du "tu utilises trois astuces pour remplacer les oeufs pour être sûre que ça marche!!" Même si tu n'es pas inspirée et que je ne lis que peu de romans, ta recette est totalement canon, le genre dont j'ai besoin dans mes moments coocooning de l'instant

Artichaut et cerise noire a dit…

Qu'est-ce qu'ils sont appétissants! Ils vont vite être testés... Et j'aime beaucoup la rondelle de banane qui chapeaute le muffin, j'aime bien faire ça aussi avec des tranches de pommes ;-)Bonne semaine!

Mlle Pigut a dit…

Merci pour toujours me transporter, sans oublier de ne pas me laisser sur ma faim en me faire envie avec une superbe recette... (J'adore le petit détail de la rondelle de banane au dessus des cakes cacaotés).

lunefantasy a dit…

me voilà encore en voyage, pour peu j'essaie assise à côté de toi dans la rame...
bon voilà une recette encore à tester à se rythme je vais ressembler au Père Noyelle

polka a dit…

pendant 1 minute, j'ai eu une petite frayeur : j'ai cru voir une photo d'un muffin au chocolat avec du fromage de chèvre.
un conseil, n'essaye pas de marier chocolat et fromage de chèvre c'est immangeable.

maviedeboulet a dit…

Mais miam, quoi !!

zazazsu a dit…

Je suis venu à Mc Cauley et sa prose douce-acide par Et qui va promener le chien? Je crois donc que je viendrai aux muffins sans œufs par Tombouctou... ;-) Je vois que nous partageons, outre l'amour de la bonne chère, les saines lectures sur la vie désabusée de certains de nos contemporains... :-D Merci pour la parenthèse enchantée sur un désenchanté, et sur des muffins enchanteurs (je vois que tu t'essayes aussi à la chimie en prime!)

Valérie ( Franche-Comté ) a dit…

Ils sont craquants dans leur petite caissette
@ croquer
Je te souhaite une belle soirée
Valérie

Tombouctou a dit…

Noémie : tu as sans doute raison, il n'est pas absolument nécessaire de sortir la panoplie du petit chimiste. Surtout en version mini. Mais en version cake, le bicarbonate de soude apporte un peu plus de légèreté.

Artichaut et cerise noire : j'espère qu'ils te plairont et seront adoubés par ta fine équipe de testeurs. :)

Mlle Pigut : en cuisine, tout est dans el détail, nous sommes bien placées pour le savoir. ^^

Lune : si seulement mes voisins de rame pouvait être aussi sympathiques que toi ! Je plongerai peut-être moins systématiquement mon nez dans un livre.

Polka : c'est normal, ça n'a fait la même chose. Et sache que tu as (en partie) tort : le chocolat peut très bien se marier au fromage de chèvre (http://www.jphevin.com/catalogue.php?id_produit=14&type=expediables&lang=fr). C'est juste une question de dosage.

Julhya : y'a pas mieux qu'un bon cri du coeur pour me remonter le moral. Merci ! :)

Zazazsu : même première fois avec McCauley. J'ai définitivement un gros faible pour L'art de la fugue, l'ambiance familiale y est sans doute pour beaucoup...

Valérie : merci beaucoup pour ta visite. Je te recommande vivement ce type de caissete (si tu ne les utilises déjà) : les muffins se tiennent très bien, cuisent sans moule, et sont d'emblée présentables. Que demander de plus ? :)

polka a dit…

je suis dubitatif quand même.

Laurent [aka Kitchen Chick] a dit…

Voilà qui fait penser... Comment verrons-nous la vie dans 10, 20, 50 ans... Comme un muffin au chocolat banane ? Exotique et moelleuse ?

Linou a dit…

je suis sûre que ces muffins plairaient à Monsieur.

dismamanonmangequoi@gmail.com a dit…

Oh, j'adore cette recette ! Je la note tout de suite !!! Merci du partage.

Lilimignonne a dit…

Huuuum =D j'adore le mélange banane et chocolat !!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...