samedi 9 avril 2011

Spring break time


"Bon, Tombouctou, ça va bien 5 minutes, mais là, tu vas te remettre au taff nom d'une pipe ! Pô possible ça, de traîner autant pour nourrir le p'tit sushi". Déjà, la semaine dernière c'était régime. Et depuis quelques mois, le rythme ralentit petit à petit.

Wouèèèè, je sais. J'ai honte. Tu vois là, je pleure, je me grignote les ongles, subis une crise aigüe de trichollomanie, me shoote à la caféine. Bois un verre d'eau la tête en bas, en équilibre sur un pied. Arrête de respirer pendant 1 minute et 13 secondes tout en faisant des 8 avec mes yeux... Tout ça, avec le fol espoir de retrouver l'inspiration. Désespérant. 

Et puis... et puis, comme tous les jours, à deux reprises au moins, je prends le métro.

Vendredi soir, 17h10 (partie tôt, youpi ! autorisation arrachée parce que je rebosse samedi, pas youpi). Séance bien connue de Tétris humain dans une rame banale. Les hauts à fleurs et les lunettes de soleil sont de sortie. A part ça, toujours pareil : regards fuyants, mines pas très inspirées, nez baissés dans un livre ou un journal. Sans oublier le petit fond sonore proche du chant d'un moustique (incompréhensible forcément et é-ner-vant) fort gentiment diffusé par le bô casque à z'oreilles d'un amateur de MP3.

La routine quoi !

Soudain, à la dernière seconde, l'élément perturbateur fait une entrée remarquées Non, LES éléments. Sous la forme d'un groupe de lycéens essetrangers. Qui s'entêtent à vouloir rentrer à 40 là où, l'évidence ne peut être niée, il y a déjà une bonne dizaine de bipèdes en excès. Mais non. Un jeune, ça ne doute de rien. Un jeune en vacances, à Pariiiiiis (imagine les trémolos d'Yves Montant pour aller avec), avec ses amis, ça te démontrera par A+B que la terre est plate. Alors, ce n'est sans doute pas une rame de métro, proche de l'overdose et criant à tue-tête son mécontentement qui va les arrêter (oui, tu sais, la sirène qui te préviens que si tu persistes à ne pas choisir entre quai et rame, tu vas te faire couper en deux). 
Ce qui devait arriver... Une section nette et précise. Pas de bavure, pas de tremblement. Groupe d'ados dédoublé ! Or, le teen (parlons-lui sa langue, ça le mettra plus à l'aise... si tant est qu'il puisse se détendre encore plus) a l'esprit grégaire, le goût pour l'agglomérat. L'amputation provoque cris, pleurs, paniques. Alors OK, tu es triste, tu te sens abandonné tu ne peux survivre au sein d'un organisme incomplet, mais là, c'est mon pied que tu écrases depuis 5 minutes !!!
Alors, steuplé, mouche-toi, reprend le contrôle de tes membres, remet ta mèche en place. Et apprend à respecter les vieux, saperlipopette !

Apprend encore une chose. Les vieux, ça fatigue vite. Du coup, ça se fait à manger en 2 temps, 3 mouvements. Et sans penser à noter les quantités... ^^

Sache néanmoins qu'il existe une version plus élaborée de cette recette, sous forme tartelette. La tartine est cependant bien plus pratique pour un vendredi soir.


Dernier petit truc, après, je te lâche la grappe : parce qu'on n'est pas obligé de faire la tête et d'être tristounet comme ses pieds quand on fait dans le bio et le végétarien (grand mystère des magasins bio, faudra m'expliquer un jour), le p'tit sushi s'incruste désormais chez Cuisine Pop. Un site accueillant et bien conçu, qui met en avant la gourmandise. Et ça, ça me plaît bien ! :)


Tartine Roquefort et noix




Pour deux tartines

2 tartines de pain (de seigle dans mon cas)
2 cs de Roquefort
1 cs de crème (ou de yaourt)
1 cc d'huile de noix
2 cs de sucre roux
1 pincée de gingembre
quelques noix grossièrement concassées

Griller les tartines. Au grille-pain ou sous le grill du four pendant 2-3 minutes.
Dans un bol, mélanger le Roquefort et la crème. Ajouter l'huile et mélanger encore un peu.
Dans un autre bol, mélanger les noix, le sucre et le gingembre.
Tartiner le pain avec le fromage. Répartir un peu de mélange aux noix sur le dessus. Et passer 3 minutes sous le grill.

Tadaaaaa, c'est prêt !


En version tartelettes, il suffit de remplacer le pain par des fonds de tartes précuits. 


10 commentaires:

Mlle Pigut a dit…

A te lire, je me dis que sans même t'en rendre compte, tu montes chaque fois un peu plus les 4810 mètres qui te séparaient au tout début du sommet... si tu vois ce à quoi je fais référence. ;-)
Et j'essaierais bien ta recette en remplaçant les produits laitiers par une béchamel végétale et de la levure maltée, mmm, merci!
Et au plaisir de te croiser sur Cuisine Pop!

Gen a dit…

Décidément le métro est une vraie source d'inspiration! Et comme dirait mon papa, le spectacle est dans la salle! Tu es vraiment douée pour l'écriture, et la tartinade est excellente!!!

maviedeboulet a dit…

Ah, ces jeunes ! ^^

Anonyme a dit…

Pour avoir eu la chance de goûter aussi la version tartelette, je confirme que c'est un vrai délice :)

Tombouctou a dit…

Mlle Pigut : au fait, en euros ou en dollars le chèque ? :D

Gen : il faut dire que j'y pense un sacré bout de temps, sans paysage qui défile, il faut bien s'occuper. Et je suis bien d'accord, avec une telle concentration de caractères, le spectacle est dans la salle.

Julhya : heureusement qu'ils sont là pour égayer mes trajets... de toutes façons, les vieux, ça s'amuse d'un rien !

L'ano : c'est bon , tu as gagné le droit d'en remanger ! ^^

Glonadine a dit…

Whaouuu, que ça a l'air bon, j'ai l'impression d'avoir pris 500g rien qu'à avoir regardé la photo, parce que moi, je regarde un yaourt, je grossis. Ton site est d'une grande ressource, suis venue par Pigut et je vais me régaler, merci !

BiÔna a dit…

Ah la petite tartine du soir, si possible un peu dégoulinante, toujours réconfortante... Je me fais parfois une version avec un peu de banane écrasée en dessous de la couche de roquefort, c'est sympa. Sinon niveau fréquence de publication, ce n'est malheureusement pas moi qui vais pouvoir te donner un coup de pied aux fesses (si tant est que tu en aies besoin) vu que je n'arrive pas moi-même à garder un rythme décent depuis quelques mois... A bientôt !

Tombouctou a dit…

Glonaldine : tout pareil, un carré de chocolat dans le viseur, 500g sur chaque hanche ! Mais tant pis, on va pas arrêter d'être gourmandes pour ça, non ? ;)

BiÔna : oh !!! banane et Roquefort, jamais essayé. J'ai très envie de tester ça très vite.

féenoménale a dit…

bien gorumande cette tartine, j'en piquerais une pour midi, avec une belle salade

Riri-cuisine a dit…

Tellement simple et bon à la fois :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...