dimanche 17 avril 2011

Une pause s'impose


Dimanche, quelque part dans l'après-midi. Une sensation hésitante...agréable ou pas, ce n'est pas clair. Ce qui est certain par contre, c'est la lourdeur des membre, le blocage du dos, la raideur du cou. Et mince, me suis endormie sur le canapé. Assoupie plutôt. Se laisser entraîner dans une petite sieste de milieu de journée, ce n'est pas vraiment dormir. 
Mon regard vaseux tombe alors sur le radio-réveil.

17h30.

Ah non, endormie est bien le terme correct. 2 heures de black out, ce n'est plus une sieste, tu es d'accord avec moi.
Et je fais quoi maintenant ? La journée est bien avancée. Plus question de sortir, de me lancer dans un grand rangement ou une orgie de séries. Surtout que, aïïïïïeuuuu, mamie a du mal à se relever. 'Mamie', c'est pour moi et surtout mon corps d'un seul tenant, monobloc, qui nie catégoriquement avoir su s'articuler un jour. 

17h45

Ouf, ayé, ossature huilée, posture verticale rétablie. Va maintenant falloir songer à remettre   en ordre les neurones. Eux aussi sont dans un sale état, englués, empâtés... Attends, un doute m'assaille : sont-ils toujours là ? Ma tête me fait l'effet d'un grand canyon méconnu, où seul le vent marque sa présence.

18h00

Ouf bis, les neurones se sont manifestés et envoyés une preuve irréfutable de leur présence (et activité). "Une aspirine, siouplé!"


Heureusement, j'avais eu le temps de cuisiner une chouillette avant de m'évaporer ainsi. En suivant totalement le pifomètre du moment à partir d'un ingrédient tout nouveau pour moi (encore le résultat d'une impulsion), les vermicelles de soja. C'est rigolo comme produit, sans beaucoup de goût mais très adaptable. Tout tremblotant et transparent.


Vermicelles de soja aux crevettes


Pour deux personnes
100 g de vermicelles de soja
200 ml de lait de coco
150 g de crevettes
2 petites carottes
le jus d'un citron
1 cc de graines de coriandre
1 cc d'huile d'olive
la pointe d'un piment oiseau
sel

Faire d'abord mariner les crevettes. Pour cela, les disposer dans un bol avec le jus de citron, l'huile, les graines de coriandre et le piment. Laisser ainsi au moins 30 minutes. J'avais du temps, mes crevettes se sont finalement imprégnées pendant 2 heures.


Laver et peler les carottes. Les détailler en petits bâtonnets.
Faire chauffer une poêle. Saisir les crevettes et les carottes. Ajouter ensuite le lait de coco, baisser le feu et laisser cuire quelques minutes.
Pendant ce temps, cuire les vermicelles 4 minutes dans l'eau bouillante. Les égoutter. Mélanger avec les crevettes. 
Déguster aussitôt.
Avec un peu de Nuoc-mâm ou de curry, suivant les goûts. Ou tel quel, c'est très doux et réconfortant.



4 commentaires:

Gen a dit…

Oh bah ça arrive à tout le monde de s'endormir! Moi c'est pendant les trajets en voiture ^^C'est marrant tes petits vermicelles, en effet, il faut l'agrémenter avec d'autres ingrédients.

La Dinette a dit…

Trop sympa ta nappe à couverts imprimés ;-) et pour ce qui est des vermicelles : H U U U M !!

Tombouctou a dit…

Gen : J'étais encore un peu timide avec mes vermicelles. Mais maintenant que je les connais un peu mieux, je suis d'accord avec toi, ils offrent plein de possibilités.

La Dinette : Oui, bien pratique quand on n'a pas de jolis couverts pour les photos ! ^^

féenoménale a dit…

oh j'aime bien ce petit montage, c'est originale.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...