mercredi 2 avril 2014

L'homme à l'âme pailletée


Une princesse et un homme
De la combinaison de ces mots résulte bien souvent des phrases comme :
L'homme valeureux enfourcha sans hésiter sa fière monture pour, derechef, aller sauver la princesse prisonnière des griffes du terrifiant dragon.
Ou encore :
L'homme contemporain, romantique frustré, espère secrètement, le cœur frémissant, qu'un beau matin, une flamboyante princesse viendra le sortir de sa morne routine et lui offrir joie et allégresse éternelles.
On le voit, "homme" (au sens XY du terme) et "princesse" (au sens froufroutant du terme), sont deux éléments complémentaires, identifiant chacun une personne bien distincte. Les deux ne peuvent être confondus.

Une princesse est un homme
La question se pose donc de savoir ce qu'il advient quand la princesse et l'homme ne font plus qu'un. Je t'entends déjà pousser de hauts cris interdits. 
"Impossible, une princesse ne peut être un homme, et réciproquement".
Je comprends ta surprise et ton emportement. Sache pourtant que ce cas de figure n'a rien d'hypothétique, ne se limite pas au statut d'idée saugrenue émergeant du cerveau bancal de Tombouctou.
L'homme-princesse existe, je l'ai rencontré. Alors oui, tes interjections croissantes viennent encore heurter mes délicates oreilles. 
"M'enfin, c'est comme les licornes à paillettes et la fée Dragée. Tout le monde en parle, croit avoir des preuves de leur existence, mais ce ne sont là que fariboles et vaines divagations".
Ta réaction est compréhensible. Pour autant, depuis maintenant bientôt 4 ans (!!!) que nous nous connaissons, tu devrais avoir davantage confiance en moi. Si je te dis que l'homme-princesse existe, c'est qu'il existe, tu peux me croire.

Laisse-moi te le décrire en quelques traits, cela t'aidera à visualiser le specimen.

L'homme-princesse est bondissant, joyeux, décomplexé du slip, avec une guimauve à la place du cœur. C'est avec la même bluffante dextérité qu'il manie l'humour aiguisé et le bâton de chef des majorettes. Il ne renonce jamais et sait rire des revers les plus cinglants. Enfin, son adoration pour Alf (et l'attrait très particulier pour les chats qui va nécessairement avec) fait que tu ne peux raisonnablement pas refuser de l'aimer.
Voilà, ça y est, ta carapace d'incrédulité se craquelle, tu commences à accepter l'idée qu'un tel hybride soit réel. Je le sens.
Tu es prête pour tenter une expérience inédite et vérifier par toi-même la véracité de mes propos.
Cours donc dans la salle de spectacle la plus proche de chez toi et prépare-toi à avoir, dans le désordre et avec une ampleur variable suivant tes dispositions personnelles : 
- mal au ventre, 
- des crampes aux zygomatiques, 
- des brûlures aux mains, 
- un shoot intense d'irrépressible bonne humeur.
Car tu vas rencontrer Jarry, l'atypique Jarry. (pour savoir où, clic clic clic).
Oui, atypique, pour un homme-princesse, c'est exactement le qualificatif qui s'impose.
Et pour le mélange pamplemousse-fraise du jour aussi. :)

edit du 3 avril 2014 : excellente nouvelle pour Paris, Jarry reviendra te faire rire en octobre.

Carrés moelleux pamplemousse-fraise




Pour une trentaine de carrés

Ingrédients pour la génoise
325 gr de farine T45 de préférence
200 gr de sucre blond
11 gr de levure
3 gr de bicarbonate de soude
3 pincées sel
50 gr d'huile
30 cl de lait de soja
15 cl de jus de pamplemousse
1,5 cl de jus de citron
le zeste de deux pamplemousses (ce qui correspond environ au nombre de fruits nécessaires pour obtenir 15 cl de jus)

Ingrédients pour le glaçage
100 g de sucre glace
2 cs d’eau chaude
2-3 gouttes d’arôme fraise
3 gouttes de colorant rouge (facultatif)


Préchauffer le four à 180°C.
Laver et zester les pamplemousses. Récupérer ensuite le jus.
Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients secs (farine, sucre, levure, bicarbonate et sel). Dans un autre récipient, verser le lait, le jus de pamplemousse, le jus de citron et l’huile. Mélanger et verser peu à peu sur les ingrédients secs tout en mélangeant. Terminer par l’ajout des zestes.


Pour la suite de la recette, je t'invite à aller dans ma désormais officielle deuxième maison, Newmanity.




 


génoise, pamplemousse, fraise, cuisine végane génoise, pamplemousse, fraise, cuisine végane

4 commentaires:

bluespoon a dit…

Très original!

Tom Bouctou a dit…

Bluespoon : Et aussi très bon. :)

mamapasta a dit…

questions: ton lait de soja ne" tourne" pas quand tu mets du jus de pamplemousse et de citron dedans??...sinon, les zestes de pamplemousse , ce n'est pas trop amer?

Tom Bouctou a dit…

Mamapasta : aucun problème pour le moment avec le lait. Mais je ne traîne pas, je mélange vite l'ensemble des ingrédients. Pas d'amertume excessive à signaler non plus (gâteau testé par plusieurs dizaines de personne sans soucis). Tu peux le tester sans trop de craintes je pense. :-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...