mercredi 18 avril 2012

Faire sa B.A.


Une salle quelconque, des murs nus, égayés seulement par 2-3 affichettes défraichies. 
Une petite dizaine (ce qui fait 9 en fait) de personnes finissent de remplir leur gobelet d'un mauvais thé tiédasse et se dirigent, bien obligées, vers les chaises en plastique héritées d'un collège moribond.
Elles s'asseyent, toussotent, s'époussettent. 
Puis se figent. 
Dans le silence, l'une d'entre elle se lève.
La séance peut commencer.

- Bonjour, je m'appelle Tombouctou, j'ai bientôt 2 ans.
- (les 8 autres, en coeur) Bonjour Tombouctou !
- Je suis...hum, c'est dur à dire, je, je sais pas si je vais y arriver.
- Prends ton temps. On sait ce qu'il en coûte, on est tous passé par là.
- Je me sens un peu bête.
- Il ne faut pas. Tu es très courageuse au contraire.
- Pfffff, allez je me lance.
- Une bonne respiration et ça va passer tout seul.
-... et je suis blogueuse.


Les bravos et clap-clap de rigueur se font entendre et la soulage quelque peu.


- Est-ce que tu veux nous en dire plus ?
- Ah bon, il faut ? Je... j'avais pas prévu, j'ai rien préparé.
- Dis nous simplement ce qui te passe par la tête maintenant.
- ...
- Pourquoi es-tu venue ici par exemple ?
- Et bien... Tout a commencé quand j'ai créé mon blog. J'étais très enthousiaste et pleine d'attente. Assez vite, j'ai connu plusieurs personnes. J'avais un bon rythme de publication.  Mais, rapidement, je suis tombée dans une espère d'engrenage. J'allais sans cesse voir mes statistiques de fréquentation, ne pensais plus qu'à ma prochaine recette, me réveillais la nuit angoissée à l'idée de mettre trop de temps pour nourrir mon blog. Impossible de partir en week-end sans connexion. L'idée de passer plusieurs jours dans accès internet me terrifiait.
- Tu redoutais à ce point de ne rien publier ?
- Pas que. Il y a un univers autour du blog. Les fameux "rézoSocio", les blogs amis. Comme une vie parallèle qui ne laisse pas de temps de repos. On s'absente 3 jours et hop, ce sont des centaines d'articles qui attendent d'être lus. 
- Cette période a duré longtemps ?
- Je ne sais plus trop... j'y passais un temps fou. Puis, un jour, j'ai perdu pied. Je n'avais plus de vie. De vraie vie je veux dire. 


Quelques larmes roulent sur ses joues, sa voix s'efface.


- Et alors, qu'as-tu fait ?
- Heu...je... j'ai tout arrêté. Mais je ne savais plus vivre. Je tournais en rond chez moi. J'avais l'impression de ne plus savoir parler aux autres et de ne plus exister en dehors de mon écran de PC. C'était très dur... Heureusement, je vous ai trouvés !
- Tu as raison. Nous sommes tous ici pour réapprendre à vivre "normalement".
- C'est possible ???
- Oui, ici, aux Blogueurs Anonymes, on va t'accompagner et te proposer des méthodes pour gérer tes deux vies tout en douceur.
- Sans faire des séances de rire collectif ?
- Tout à fait. Première chose : tu vas bloguer ce que tu cuisines et non pas cuisiner spécialement pour le blog.


Première application : des poires Belle-Hélène minute. Un exemple typique de dessert-du-dimanche-quand-il-reste-du-jus-de-fruit-de-l'apéro-du-vendredi. :)


Ndlr : ne t'inquiète pas pour moi, ceci est une extrapolation, exagération, parabole...


Poires Belle-Hélène minute




Pour deux personnes


250 ml de jus de poires bio et sans sucre ajouté
1 cs de sucre roux
1 pincée de gingembre.
2 cs bombées de crème de riz
quelques carreaux de chocolat noir


Verser le jus de poires dans un grand bol passant au micro-ondes. Chauffer le jus pendant 1 minutes 30 à 2 minutes à 450W. La durée peut varier suivant les fours. Il faut bien surveiller la "cuisson". Au final, le jus de fruit doit être chaud. 
Ajouter alors la crème de riz et le gingembre, et bien mélanger à l'aide d'un fouet. Chauffer de nouveau à 450W 1 minute et 30 secondes. Vérifier la texture : si le jus est devenu "crémeux", la cuisson s'arrête là ; sinon, ajouter quelques secondes.
Verser la crème de poires dans de petits récipients et glisser immédiatement un gros morceaux de chocolat au centre (ou deux "normaux"). Il va fondre légèrement au contact de la chaleur de la crème.


Ajouter éventuellement quelques copeaux de chocolat et quelques dés de poire.


Déguster tiède.





Les crèmes peuvent se conserver au réfrigérateur pendant une journée. Les passer alors 30 à 40 secondes au micro-ondes à 300W pour ramollir le chocolat avant de les servir.

14 commentaires:

Mathilda a dit…

Arf, l'angoisse de ne pas nourrir suffisamment son blog, je suis en plein dedans. Très joli texte et astucieuse recette !

mamapasta a dit…

je publie ce que je cuisine, enfin une partie de..pas le temps de tout rédiger...vous en perdez un max, amis lecteurs.....ça passe la passion du blog rank ....

Solenne a dit…

J'ai beaucoup rit :) Voilà qui nous change des traditionnels "ma vie de blogueuse est un enfer, au-secours aidez-moi". Bloguer ce que l'on cuisine et non cuisiner pour son blog, voilà une bonne résolution!

BiÔna a dit…

Ah ah ah, ta B.A. c'est de nous proposer un dessert simplissime et délicat ! Je vais enfin pouvoir regarder ma crème de riz dans les yeux et lui dire :"je vais faire de toi une princesse !" (et pas un truc informe qui part à la poubelle..!)

Sweet Faery a dit…

Hé oui, on y tient à notre petit espace virtuel. Moi aussi je me sentais vraiment mal dans les moments où le temps ou l'inspiration n'étaient pas au rendez-vous, et puis finalement, je publie quand j'en ai envie. J'essaye quand même de mieux m'organiser.
Très gourmande cette mousse façon Belle-Hélène. Pour utiliser les dernières poires de saison !

Tombouctou a dit…

Mathilda : c'est que c'est vorace cette petite chose !

Mamapasta : c'est vrai, ça passe. Mais je crois qu'on aime quand même toujours se sentir un peu vivant dans la blogosphère et parvenir à garder actifs les liens tissés avec les autres.

Solenne : ton commentaire fait du bien à lire ! :)

BiÔna : mais c'est magique la crème de riz, ça transforme le plomb et or (enfin pas exactement, le liquide en solide plus simplement ^^).

Sweet Faery : l'hiver fait de la résistance, les poires ont encore quelques beaux jours devant elles. ;)

Zazouille-et-cie a dit…

J'adore, c'est vraiment très bien vu, j'aime beaucoup ton sens de la dérision en ce qui concerne nos travers de blogeuses !
C'est tellement réel et je m'y retrouve beaucoup... vite, une thérapie !
Ma soupape de sécurité à moi c'est de publier autre choses que des recettes de cuisine : photos, billets d'humeur, souvenirs du Japon... ce qui rend mon blog peut-être difficile à suivre mais me permet de rester à peu près sereine...
Ta recette délicieusement poirée me donne envie d'utiliser la crème de riz oubliée depuis un moment, c'est vrai que c'est magique, merci !
Isabelle.

cocotte et biscotte a dit…

J'adore ton article :) et ta petite recette toute simple également :) Personnellement, je n'en suis pas encore au stade de partager ce que je cuisine, je cuisine beaucoup pour le blog...pour le moment ça me convient :) Merci pour le partage gourmand

Laurent [alias Monsieur Poulet] a dit…

Tant que tu n'es pas sur Twitter, je dis qu'il y a une chance que tu t'en sortes !

Tombouctou a dit…

Zazouille : je pense que tu as raison de publier diverses choses. D'abord, parce que c'est TON espace, tu en fais ce que tu veux. Et, égoïstement, parce que j'aime justement ce côté varié. :)

Cocotte et biscotte : l'important, c'est d'avoir du plaisir à cuisiner, à publier... Vu le résultat, je pense bien que tu en as beaucoup. :)

Laurent : ...et zut ! O_o

Lili Végétatout a dit…

Ouh ! J'adore le "moelleux" de la poire sur ta première photo, ça donne drôlement envie ! *__* Et bloguer ce que l'on cuisine, et non cuisiner pour bloguer me semble être une très bonne approche tiens ! ;)

Nathalie a dit…

Bonsoir Tom';) Excellent article, bon sujet de réflexion ! Comme tu le dis si bien à Cocotte & biscotte, je pense qu'il faut garder la notion de "plaisir" tout simplement. Maintenant, est ce que peux plonger ma cuillère dans cet onctueux dessert ? ;)

Noémie a dit…

Eh tu veux pas m'emmener avec toi aux bloggeurs anonymes? En ce moment je m'en veux terriblement de ne pas publier et j'en suis terriblement angoissée... Et le pire c'est que je suis sincère :P

Béné a dit…

On dirait que tu as raconté ce que je pense la moitié de la journée !
Blogueuse, un métier à temps plein.
On respire et on blog ce que l'on cuisine.
A bientôt
Béné

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...